jeudi 8 juillet 2010

Confiture de rhubarbe, fleures de sureau et poivre népalais Tifda

Le temps court comme un forcené. A nouveau, je croule sous l’amoncellement de milliers d’affaires non-réglées. Le jour se refuse obstinément à être extensible et ne dure que 24 malheureuses petites heures. Il y a quelques instants à peine, nous étions en mars. Je m’en souviens, nous avions tiré à la courte paille celui qui aurait le privilège de choisir cette année la destination de nos prochaines... glorieuses aventures... enfin vacances ;) C’est moi qui ai gagné, honnêtement et sans tricher. Si, je vous assure. Destination – volcans, jungle et plantations de café. Maintenant, le calendrier montre sans pitié que le mois de juillet est déjà bien installé. Il faudra bientôt préparer les sacs de voyage et il nous a encore tant de choses à préparer…
Prenez la rhubarbe, par exemple, dont le temps est déjà passé, tout comme la fleur de sureau: elle a déjà fané. Et moi, je viens de me rappeler que j’avais oublié de vous présenter ma confiture. J’espérais y arriver à temps… c’est raté. Cette recette vous plaira peut-être. Mettez–la de côté, elle pourra vous servir l’année prochaine… si vous ne l’oubliez pas au fond d’un tiroir. Nous, nous avons beaucoup aimé la saveur fleurie de cette confiture.


Confiture de rhubarbe, fleures de sureau** et poivre népalais Tifda* - pour env. 5 pots:
1 kg de rhubarbe
500 g de sucre
15 fleures de sureau (vous pouvez en utiliser moins ou plus, selon votre goût)
5 grains de poivre népalais Tifda (par défaut, vous pouvez utiliser le poivre Sichuan ou complètement y renoncer)
1 verre de vin blanc sec
jus d’un citron

Réalisation:
Bien laver et sécher les tiges de rhubarbe. Les détailler en tronçons de 2-3cm. Laver soigneusement les fleurs de sureau sous l’eau froide. Les laisser égoutter. Séparer les fleurs des tiges. Mélanger les fleurs de sureau avec la rhubarbe, arroser de jus de citron et saupoudrer avec la moitié du sucre. Couvrir d’un film alimentaire et laisser reposer pendant une heure environ.
Faire fondre le vin et le reste de sucre dans une casserole à font épais. Ajouter la rhubarbe avec le sureau ainsi que tout leur jus et porter à l’ébullition. Baisser le feu et faire cuire 20 minutes environ, jusqu’à ce que la rhubarbe commence à se défaire et que le jus épaississe.
Verser la confiture chaude dans les pots préalablement lavés et séchés. Ajouter dans chaque pot un grain de poivre, mélanger, fermer et mettre les pots la tête en bas. Pasteuriser selon votre envie dans le four ou dans la casserole remplie d’eau pendant 30 minutes. Le pot ouvert doit être gardé dans le frigo.


Bon appétit!

*le poivre népalais Tifda se caractérise par une saveur incroyable d’agrumes, plus particulièrement celle de pamplemousse. Il se marie bien avec les fruits et la volaille. L’année passée j’ai préparé une terrine de canard au poivre Tifda. Elle a eu pas mal du succès ;)
**Je me suis inspirée de la recette de Christine Ferber trouvée dans Le Larousse des confitures, Larousse, 2009

PRZEPIS PO POLSKU: Rabarbarowa konfitura z kwiatami czarnego bzu i nepalskim pieprzem Tifda

6 commentaires:

  1. Volcans, jungle et plantation me tentent tout autant que ta confiture parfumée. Si je dois attendre l'année prochaine pour cette dernière, c'est tout de suite que je te souhaite de belles et aventureuses vacances!

    RépondreSupprimer
  2. Hum...la rhubarbe me rappelle mon enfance,,,on la mangeait crue avec du sucre dans le jardin de maman.......j'ai le gout d'en cuisiner aussi xxx

    RépondreSupprimer
  3. SPIRULINE,
    merci :)
    Si, l'année prochaine, tu trouves le temps de préparer cette confiture, je parie que tu ne regretteras pas! Bon WE :)

    MADAME ANNE,
    on a les mêmes souvenirs :)
    Bon WE!

    RépondreSupprimer
  4. cette confiture est joliment parfumée, une bien belle idée les fleurs de sureau

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup pour tous vos messages!