vendredi 20 novembre 2009

Le Diable, risotto au cresson de fontaine et poivre blanc de Penja

Quand il y a 2 ans, j’ai commencé à écrire mon blog, je me suis créé ma propre charte à respecter : pas de pubs sur mon blog, qu’elle soit payante ou gratuite. Je tiens à avoir le choix de pouvoir librement écrire ce que je pense, ce que j’aime ou ce que je déteste.
Depuis un certain temps déjà, je reçois régulièrement des propositions de collaboration ou de partenariat. Je ne cache pas que cela me flatte et que je suis heureuse que mon blog puisse éveiller l’intérêt. C’était un peu le but, non ? ;)
Pourtant cela me plaît moyennement de couvrir d’éloges une grande marque de margarine qui ensuite me payera grassement les quelques lignes que j’aurais pondu, surtout si je ne mange pas de margarine… ou bien publier une pub pour des chaussures de sport avec une très jolie virgule, ou encore vanter les mérites d’une marque de voiture venant du nord lointain… Quoique si cette dernière marque avait la gentillesse de m’en offrir un petit modèle, j’aurais peut-être cédé… ;)
Bref, pas de pub… enfin presque… Durant l’été j’ai reçu un mail qui me proposait de m’envoyer des échantillons de produits phares d’une marque spécialisée dans les épices. Hmmm… m’a curiosité était éveillée, surtout que je connais bien la marque en question et que j’utilise ses produits depuis longtemps. Je leur ai alors demandé ce que je devais faire en échange de leurs échantillons. La réponse était: rien. Je me suis dit que j’avais dû mal comprendre, avec mon français boiteux… Comment ça, rien ? Pas d’éloge ? Pas des longs articles ? Ben non… rien. Si je les apprécie, je peux en dire du bien, si non, je peux le faire aussi. Le paquet arrivé, j’y ai trouvé 5 petites boites, chacune contenant des épices différentes. Voici comme j’ai vendu mon âme au diable… ;) Mais uniquement à celui-là!




La petite boîte qui a éveillé ma curiosité en premier lieu était celle contenant du poivre blanc. Pour une bonne et simple raison… que je déteste le poivre blanc. Son goût terreux masque trop les plats et son odeur n’a rien d’agréable. Bref, pour moi, il pue! Alors vous imaginez ma surprise quand j’ai ouvert la boîte de poivre blanc de Penja. Rien à avoir avec le poivre avec lequel j’ai eu à faire jusqu’à présent. Son odeur est très délicate et agréable. Le goût est assez prononcé mais ne cache nullement la saveur des plats.

Voici quelques infos qui ont été joints à la boîte :
Son origine : Cameroun. Le poivrier est une liane qui pousse sur un tuteur. Arrivée à maturité, sa baie est débarrassée de sa peau et devient le poivre blanc. Grâce à un terroir volcanique naturellement riche et équilibré, le poivre de Penja est exceptionnel par son caractère et sa saveur. Spécialement cultivé et sélectionné selon les traditions ancestrales de Penja, il jouit d'un énorme succès auprès des connaisseurs.
Utilisation culinaire : avec du porc, du bœuf ou du gibier; exalte la finesse des poissons


Le seul hic que je vois, c’est son prix, en tout cas ici, sur sol helvète :( Je n’ai pas trouvé d’informations précisant si Terre Exotique fait du commerce équitable et si une partie de revenue est versée aux producteurs camerounais. J’espère que c’est le cas, car dans le cas contraire, ce serait vraiment grand dommage

Pour pouvoir tester réellement sa saveur, je me suis dit que la viande ou le poisson seraient un peu trop fort. Nous l’avons alors goûté avec un risotto au cresson de fontaine. C’était une bonne idée! Un délicat goût et légèrement piquant de cresson se développe à merveille en présence de poivre blanc.




Avant de passer à la recette, encore quelques mots sur le cresson de fontaine (Nasturtium officinale). Le goût piquant de cette plante rappelle un peu celui du radis blanc.
Le cresson de fontaine frais peut être utilisé, lorsqu’il est haché, de la même façon que le persil, dans les salades, les soupes, et sur les pommes de terre grillées. Les purées de cresson de fontaine sont aussi des préparations appréciées. On peut également consommer ses feuilles comme celles des épinards.
Les écrits anciens révèlent que depuis la plus haute Antiquité, les hommes ont reconnu les qualités alimentaires et pharmaceutiques du cresson. Ils lui attribuaient des vertus magiques et le faisaient entrer dans la préparation de philtres. Xénophon raconte que lorsque les jeunes Perses allaient à la chasse, ils se contentaient d’eau et de pain assaisonné de cresson. Satisfait d’une salade de cresson que les habitants de Vernon lui avaient offerte, saint Louis leur accorda de le faire figurer dans leurs armoiries.
Pour tout connaître des qualités aphrodisiaques ou d’antidote, ainsi que des capacités de développement intellectuel ou anti-calvitie du cresson de fontaine, de la Grèce ancienne à nos jours, jetez un coup d’œil chez Wikipédia.

Attention! Il est fortement déconseillé de manger du cresson sauvage, celui-ci pouvant abriter la douve du foie, dangereux ver parasite à l’origine d’une grave maladie du foie: la distomatose. Le cresson cultivé que l’on trouve sur les étals de marché est exempt de parasite.



Risotto au cresson de fontaine et poivre blanc de Penja - pour 4 personnes:
700 ml de bon bouillon de légumes
100 ml de crème fraîche
1 botte de cresson de fontaine
5 poignées de riz carnaroli
2 poignées de noix concassées
2 gousses d’ail
1 oignon moyen
1 c. à s d’huile d’olive
1 c. à. s de beurre
4 graines de poivre blanc de Penja (fraîchement concassé afin de pouvoir pleinement profiter de sa saveur)
sel
50 g ricotta salée

Réalisation:
Hacher l’ail et l’oignon. Les faire suer dans l’huile avec le beurre. Ajouter le riz. Quand le riz devient translucide, ajouter la moitié de la botte de cresson et couvrir le tout avec le bouillon chaud. Faire cuire le tout à feu moyen en remuant régulièrement. Si le riz absorbe tout le liquide et reste toujours très dur, y ajouter encore du bouillon chaud. Dès que le riz a cuit, mais reste encore très al dente, enlever la casserole du feu. Y incorporer le reste du cresson, les noix concassés et la crème fraîche. Bien mélanger. Couvrir et remettre sur une plaque éteinte pour 5 minutes environ. Rectifier l’assaisonnement avec du sel et du poivre blanc. Mélanger. Servir le risotto saupoudré de ricotta salée.

Bon appétit!


PPRZEPIS PO POLSKU: Diabeł, risotto z rukwią wodną i białym pieprzem z Penja

22 commentaires:

  1. Quelle jolie recette qui me met en appétit, je pense que comme toi j'aurais craqué pour cette offre d'épices, j'adore ça
    Bonne après midi

    RépondreSupprimer
  2. MMmmm, blog superbe, photos superbes et recettes appétissantes. J'espère ne pas oublier de revenir ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Je ne savais pas qu'on disait " de fontaine" pour le cresson ( que j'adore !). C'est très joli comme appellation, dédiée à une variété spécifique ? mais y-en-a-t-il plusieurs ? Belle boite d'épices..un joli "cadeau" finalement...Bravo !

    RépondreSupprimer
  4. CHAPOT,
    Tu me rassures;)
    Si tu aime le risotto, je suis sûre que celui-ci pourrait te plaire!

    TIFENN,
    Merci:) et j'espère te revoir bientôt ;)

    LÔLÀ,
    À ma connaissance, il y a deux sortes de cresson :

    Le cresson de fontaine, appelé également cresson d’eau ou cresson de source, pousse dans l’eau froide. D’ailleurs, plus cette eau est pure et fraîche plus le cresson est bon.

    Le cresson alénois ou passerage, pousse en terre. Ses feuilles sont beaucoup plus petites que celles du cresson de fontaine et ont une saveur plus piquante et prononcée.
    En Pologne on les mélange souvent avec le beurre pour confectionner le beurre vert.
    Enfant, juste avant Pâques, on mettait sur une assiette plate un bol à l’envers, on le couvrait d’ouate qu’on parsemait de grains de cresson alénois. Au bout de quelques jours, le bol se transformait en petite montagne verte… C’était une jolie décoration pour la table pascale :) Moi, je n’ai jamais vraiment aimé son goût fort. Ça fait des années que je ne l’ai pas mangé… il faut peut-être que j’essaie à nouveau ;)

    Bonne soirée et bon WE :)

    RépondreSupprimer
  5. Ces produits sont effectivement très bons, et ton risotto a l'air divin !

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ces précisions. Et du coup, je ne sais plus trop auquel des deux j'ai goûté. Beaucoup de "soupe au cresson" chez moi, petite, délicieuses. On vivait en Normandie, et il me semble qu'on voit moins de cresson par ici, plus au sud.

    RépondreSupprimer
  7. Waouw, impressionnant, très élégant... et très appétissant! Bravo!

    RépondreSupprimer
  8. il a l'air tout simplement exquis et si crémeux!!

    RépondreSupprimer
  9. c'est vrai qu'il y a certaines offres de partenariat que l'on retrouve sur tous les blogs et qui désservent un peu le propos mais j'avoue que celui ci avec ce joli poivre blanc est parfait. et la recette aussi...

    RépondreSupprimer
  10. MELODEAM,
    merci :) Selon moi, c'est le meilleur risotto que je n’ai jamais préparé et on n’en mange beaucoup, nous...

    LÔLÀ,
    je t'en prie :) Je suis quasiment sûre que tu mangeais le cresson de fontaine, surtout si tu habitais en Normandie!

    JULIE, MARIE, LAURENCEEL
    merci :)

    ANONYME,
    j'en suis ravie :)

    EASY KITCHEN,
    je suis de ton avis, mais je pense que c'est ma première et dernière fois...

    RépondreSupprimer
  11. Si tu passes dîner, tu apportes un peu de risotto, ça me plairait bien aussi.

    RépondreSupprimer
  12. il ne faut jamais dire jamais, on ne sait pas ce que la vie nous réserve. Mais je prend avec grand plaisir ton risotto, surtout qd il est fait avec des épices de cette qualité.

    RépondreSupprimer
  13. TRINIDAD,
    Merci :)
    "il ne faut jamais dire jamais (...)" Je suis entièrement d'accord avec toi :)
    C'est vrai, la qualité de ces épices est indiscutable !
    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  14. J'adore ton blog^^ c'est un exemple pour moi

    RépondreSupprimer
  15. FRANCESCA,
    ups… une sacrée responsabilité! ;D
    Merci! Ça me touche beaucoup!

    RépondreSupprimer
  16. Voilà un risotto qui change de l'ordinaire. C'est une bonne idée avec le cresson, que j'apprécie beaucoup!

    RépondreSupprimer
  17. De très belles photos pour une excellente recette !

    RépondreSupprimer
  18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  19. Ce plat a l'air très appétissant. J'aime beaucoup le cresson. C'est très bon pour la santé. Le goût un peu amer me surprend toujours quand j'en mange, et c'est une bonne surprise.

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup pour tous vos messages!